Salon d’Art de Noel, Andrée Marie

Classé dans : Salon | 0

Salon d’Art de NOËL

Le week-end du 7 & 8 décembre2013
De 10h00 à 18h30
Avec notre
Le Père André Marie, écrivain, poète et potier.
Honoré de la médaille de l’Unesco pour son dévouement à la pauvreté dans le monde.
Démonstration et conférence.
Académie et Atelier d’Art 5 rue de la Résistance 28800 BONNEVAL
Renseignement : 0237479556
Invitation
Le samedi 7 décembre à 11H30
présentation-félicitation et conférence
Le petit moine  « Père André- Marie » Artiste aux multiples facettes
Honoré et médaillé par l’Unesco
En début décembre 2013
Pour la reconnaissance de son dévouement
à la pauvreté dans le monde
Organisée par l’ AAA
Représentée par :
Mme.et M. Naudin Annette & Michel
Amis fondateurs de l’AAA et mécènes
Mme d’Ostende Eva Maria
Maître d’apprentissage, Artiste Plasticienne organisatrice, fondatrice et créatrice de l’atelier d’Arts depuis 1989
Les membres bienfaiteurs privés et actifs
Valorisant nos projets sur long terme.
Seront Ravis de vous recevoir
Entré libre places limitées

 

Merci de confirmer votre présence
Par email : acadart04@orange.fr
Programme du 7 au 8 décembre 2013

AAA 5 rue de la Résistance Bonneval

Le 7 décembre 2013
– Présentation du Père André Marie sur son tour de potier à :
11h30 « sur invitation confirmer email ou tel »
-Marché de noël du Petit Moine à son tour de Potier et dédicaces des éditions du Père André Marie de :
14H00 à 19h00 « Entrée libre »
Le 8 décembre 2013 :
-Marché de Noël, visite et dédicace des éditions du Père André Marie de :


10h00 à 19h00 « Entrée libre »

 

Toutes les ventes et dons du week-end sont dédiées à la pauvreté dans le monde

Tel : 06 46 04 14 78 Eva Maria D’OSTENDE personnel

Tel : 02 37 47 95 56 Académie et Atelier d’Art Bonneval

Présentation

André-Marie

 Père André Marie qui es tu ?
« Artiste aux multiples facettes  »
Peintre, sculpteur, écrivain, poète,
Le potier de la terre »
Devenu moine Bénédictin à l’âge de 18 ans, un amoureux fou de la nature. Un bâtisseur d’espoir, un homme d’accueil, d’écoute, d’échange. Un artisan aux mains d’amour.
Un prophète forgeron du futur, un alchimiste. Le poète et potier de l’espoir, avec quelle simplicité, quelle familiarité André Marie évoque cet incessant cœur à cœur. Avec quelle allégresse il secoue nos routines et nos peurs nos conditionnements et nos enfermements ! Sur son tour il nous dévoile par ses gestes précis la subtile condition de l’osmose par la terre à la vie .Il en convient le contraste des facettes de la vie. L’entendre c’est réapprendre à respirer, à croire, que l’avant était de l’apnée inconnue « le petit moine qui ne dormait pas la nuit, priait. Il priait pour ses frères les hommes, un moine c’est fait pour ça … Oui il est là comme un veilleur .Il pense à toutes les réussites des hommes .Elles l’émerveille. Mais il pense aussi à tout ce que l’humanité a raté et parfois échoué, qui aurait dû être reconnu, écouté, observé et réussi …Il a mal et il est mal c’est sans doute pour cela qu’il est moine : à la fois pour s’émerveiller et souffrir à l’histoire du monde, pour mélanger la réussite des hommes à leurs échecs. Analyser pour mieux raconter, expliquer et contrer la bêtise humaine et prévoir les calvaires qui amalgament l’être humain. Père André Marie, le potier, le poète, le petit moine qui ne dort pas la nuit est la bonté d’une foi si forte qu’il en voue l’amour à la vie pour sa vie ; Ce petit moine qui ne dort pas la nuit, révèle un souci permanent d’être proche des hommes et de sa terre… Sur plus de 30 années Père André Marie a abrité 30 000 personnes venant de tous les horizons : sociaux et culturels. Quelle richesse sans faille quelle soif de l’homme, toutes ses rencontres sont l’interpellation à tous ses dons pour les gens blessés de la vie. Il donne la force par la puissance de respect en toute vie sur terre, et le rappelle dans chacun de ses poèmes.
« Tu vivras ta propre vie,
Libéré du besoin
De plaire ou de briller.
Une autre lumière brillera
Au fond de toi,
Comme un point de repère.
Découvrant que le Royaume
N’est pas à aller conquérir au loin
Mais qu’il est déjà commencé
Au-dedans de toi,
Tu auras alors apprivoisé
Ta peur d’aimer. »
Il pétri l’argile comme un boulanger prépare le pain qui va servir au repas Saint, puis il s’installe à son tour de potier et là l’allégresse commence .Presque amusé de l’impatience des observateurs qui ne savent pas… Des curieux de l’attraction qui ne le connaissent pas ….des cœurs vieillis aux cœurs d’enfants qui envient et qui reçoivent par sa présence imposante l’osmose d’une ambiance légère. Il fait foi et ses mains se marient avec l’argile qui ne résiste en rien comme un musicien subtil qui nous subjugue à la vibration de sons nouveaux, notre regard ne lâche plus la forme qui prend forme et qui est et non paraître ,l’odeur légère de la terre humide ferrugineuse sont stupéfaction .Et là, il tire sur ce pot irréel et réel à la fois et continue sa croissance comme une vie, une volonté d’être grand au fond de soi et comme deviné, André Marie nous conte la grandeur et la richesse du pouvoir « avoir » et « paf » plus rien !!! Déception ce pot déjà envié, retombe, dégueule sur la tourelle. «  Voici la mondialisation, l’abus du pouvoir d’avoir, d’amalgamer, de tirer au delà des possibilités ». Oui nous sommes sur terre les pieds bien équilibrés avec cet envol d’un coup, la crise, qui nous rappelle à chacun sans mots, juste un pincement de lèvre nos responsabilités à savoir protéger simplement ceux qu’on Aime et qui attendent d’être Aimés …Mais déjà il est reparti et à peine voyant, un minuscule pot adorable prend forme sous ses doigts, celui-ci est sûr et l’offre à cette petite fille qui émerveillée le regarde avec envie, envie de faire l’avenir…
Le petit moine, le Potier, Le poète, André Marie Sera présent à l’académie pour son Salon de Noël le week-end du 7 et 8 décembre 2013.
A bientôt André marie,
Par ton amie Eva Maria D’OSTENDE